Avancé

Réduire l’empreinte de son organisation grâce aux intrapreneurs

par Jean-Michel Champagne

Samedi 4 septembre - 12h00

Parc La Fontaine

10 $ tx inc., prix membre

15 $ tx inc., prix non-membre

Billet

Description

Les citoyens, les gouvernements et les organisations forment les trois piliers de la vie économique de notre société. Alors que nous sommes confrontés à la crise climatique et que les dépotoirs débordent, les citoyens pensent souvent que le gouvernement doit mener le bal et que les organisations et entreprises ne font que suivre. Et si les organisations devenaient plutôt les leaders dont nous avons besoin, grâce à leurs employés?
Durant cet atelier, nous discuterons des fondements de la responsabilité sociale d’entreprise, du langage stratégique, de l’intrapreneuriat et de pistes de solutions disponibles dès maintenant, en nous concentrant particulièrement sur les ICI (institutions, commerces et industries).

À propos de l’animateur

Jean-Michel Champagne

Titulaire d’une Maîtrise en Sciences de l’environnement (UQAM 2012) et d’un MBA (HEC 2017), Jean-Michel Champagne travaille à HEC Montréal en tant que responsable du développement durable et chargé de cours. Depuis 2017, il accompagne l’École dans son cheminement, tant au niveau de sa politique de DD que de la gestion de ses infrastructures physiques. Avant, il a travaillé pendant plus de 10 ans pour SNC-Lavalin O&M, afin d’aider différents organismes nationaux à améliorer la performance environnementale de leurs immeubles. Actif dans le milieu de l’immobilier, il a corédigé différents guides portant sur la gestion des matières résiduelles dans les immeubles commerciaux et institutionnels. Aujourd’hui, il enseigne le cours Responsabilité sociale des entreprises aux étudiants de 2e cycle et accompagne les étudiants qui veulent transformer leurs organisations de l’intérieur. En parallèle, il administre une petite entreprise spécialisée en importation et mise en valeur de kimonos japonais antique ainsi qu’un domaine forestier de plus de 200 acres afin d’y faire de la séquestration carbone et de l’aménagement écosystémique.